VIBRONICS meets WEEDING DUB

Note Fi Note / Dub Fi Dub

Par Guillaume A

Il est des collaborations qui sonnent comme une évidence. Quand l’un des plus actifs des producteurs dub français WEEDING DUB et l’un des plus influents et génial producteur dub UK VIBRONICS associent leurs musiques pour sortir le premier 12inch d’une série intitulée Note fi Note / Dub fi Dub, ça mérite sérieusement qu’on y jette une oreille plus qu’attentive.

Salut Romain (WEEDING DUB) et merci d’accepter d’échanger avec ILLICO! sur cette sortie qui fera du bruit. Commençons pas le début. Qui est l’initiative de ce projet et qu’elle en est l’intention ?

Steve (Vibronics) m’a proposé ce projet un soir après un concert qu’on faisait chez son tourneur français, Chris. On se connait depuis longtemps, on aime et diffuse les productions l’un de l’autre depuis longtemps, et on aime tous les deux collaborer avec d’autres artistes (comme Steve l’avait fait par exemple il y a quelques années avec le français Brain Damage). Il n’a pas fallu beaucoup discuter pour me convaincre ! 😉 L’idée était de confronter en studio et ensuite sur scène nos expériences respectives de producteur via une série de disques et de concerts.

Vous partagez avec Steve Vibronics le souci des arrangements bien ficelés, des mélodies bien soignées, des voix toujours bien valorisées. Le travail en studio en fut-il facilité ou à l’inverse ce fut laborieux ?

On s’est retrouvé au studio de Vibronics, à Leicester, pour composer ensemble et je dois dire que le processus a été très fluide, très rapide. Même si nos sons sont parfois très différents, on a un univers commun qui est la musique et la culture du Sound System, ça a rendu les choix musicaux évidents. L’un faisait une rythmique, l’autre la modifiait, l’un faisait une ligne de basse, l’autre en faisait le son etc… C’est d’ailleurs comme ça qu’est venu le nom du projet : Note Fi Note, une note pour une note, c’est vraiment ce qui s’est passé pendant ces sessions de studio. Je suis très fier de ça. Et puis, comme on disait avec Steve : «on n’a pas trouvé meilleur moyen pour faire de la musique que de réunir des musiciens dans une même pièce !»

Note Fi Note / Dub Fi Dub
on n’a pas trouvé meilleur moyen pour faire de la musique que de réunir des musiciens dans une même pièce !

Peux-tu nous parler des chanteurs mis en avant dans ce projet ? Pour chacun de tes projets, tu as toujours associé des activistes locaux (Little R, Ras Divarius, Oulda, Naïma,…), y en aura-t-il également cette fois ci ?

Pour Madu Messenger, le choix s’est imposé de lui-même : chanteur officiel de Vibronics, avec qui j’avais déjà enregistré par le passé, Madu a une voix très chaude et des paroles profondes qui ont trouvé tout de suite leur place dans notre musique. Nia Songbird est, elle, une toute jeune artiste de Leicester «découverte» par Steve et qui a fait immédiatement tirer le projet vers le haut. Sa sympathie et sa fraicheur se ressentent jusque dans le clip je crois ! On a aussi eu la chance, via Steve là encore, d’enregistrer un titre avec Macka B, véritable légende du reggae anglais. Jamais je n’aurais cru un jour possible de travailler avec lui, c’est une immense fierté, d’autant qu’il a adoré le morceau, au point d’en demander des versions alternatives, qu’on trouvera sur une prochaine sortie du projet Note Fi Note / Dub Fi Dub.

Quant aux activistes locaux que j’aime mettre en avant dans mes projets perso comme tu l’as dit, rien n’est prévu pour l’instant dans le cadre de cette collaboration avec Vibronics. Mais qui sait ? Le projet ne fait que commencer !

Le projet s’appelle donc Note fi Note / Dub fi Dub. Le Dub fi Dub est une manière de jouer en soirée chacun son tour un morceau. Des live communs Weeding Dub / Vibronics sont-ils déjà programmés ? Aura-t-on la chance de vous voir dans la région (ou en Belgique) ?

Effectivement, on va défendre le projet sur scène, en mode « Dub Fi Dub », soit un morceau chacun pendant tout le concert. Il va s’agir d’échange là encore puisqu’on tachera de «discuter musicalement» en jouant à tour de rôle des titres de ce projet et aussi des morceaux issus de nos répertoires respectifs. On sera accompagné, selon les dates, par un ou plusieurs chanteurs pour «animer» cet échange musical. Concernant le Nord ou la Belgique, rien n’est encore prévu pour l’instant mais là encore, ce n’est que le début du projet ! Merci ILLICO! pour votre soutien depuis quelques années maintenant, et à bientôt !

Crédit photo © Antoine SMITH

X