You are currently viewing SUE FOLEY

SUE FOLEY

Pinky’s Blues

Par Patrick DALLONGEVILLE

Du haut de son mètre soixante-trois, le cuir rose de la Foley en a essuyé sur sa route, de la glaire d’obtus et de malveillants. Il paraît qu’une femme qui joue le blues se doit d’être au moins deux fois plus solide qu’un homme, et elle peut en témoigner, cette menue madone qui quitta Austin pour rentrer, enceinte, en son Ottawa natal pour y élever seule son rejeton. À son retour, près de vingt ans plus tard, un fameux comité d’accueil l’y attendait les bras ouverts, de Lou Ann Barton à Angela Strehli, et de Mike Flanigin et Chris Layton (ex-comparses de SRV) à Jimmie Vaughan, Derek O’Brien, Charlie Sexton et Billy Gibbons. Et ce fut comme la rédemption de la fille prodigue : en 2018, son album The Ice Queen lui valut un tombereau d’Awards, et la rétablit dans son statut de petite reine du Texas Blues… Avec une guitare rose pour seul manifeste, celle qui réalisa le documentaire Guitar Women n’a plus rien à prouver : si le temps ne semble pas avoir de prise sur son physique juvénile, elle est désormais une artiste confirmée, dont la légitimité s’ancre plus que jamais parmi les figures tutélaires auxquelles elle se réfère Qu’on se le dise : elle n’a plus besoin de parrainages, et she’s definitely back to stay !

Date de sortie : 22 octobre 2021